Prière de protection : de quoi s'agit-il ?

Prière de protection : de quoi s'agit-il ?

Que ce soit pour les prêtres, les religieux ou les simples laïcs, la prière mène vers le père tout puissant, le seigneur Dieu. Il y a mille et une raisons pour chacun de le pratiquer. Car on ne doit pas oublier que les prières sont faites pour demander des bénédictions et la miséricorde ou montrer sa gratitude envers l’éternel. Pour certaines requêtes, on est tenu de le faire quotidiennement, et pour d’autres, on le fait en triduum ou en neuvaine. Toutefois, il faut savoir que le déroulement et le contenu dépendent de la prière en question. La prière vierge Marie et celle avec saint Michel sont différentes. De même pour l’invocation de la sainte Croix ou le psaume de protection. Et ce, même si elles cherchent tous les mêmes effets, à savoir la protection. Néanmoins, le signe de croix, l’oraison du Saint-Esprit, l’utilisation d’un livre ou Chaplet sont des points communs à toutes prières. Enfin, il y a des lieux adéquats pour cette pratique et des conditionnements idéaux. Mais on peut demander de l’aide comme au Saint-Esprit, à saint Michel, à la Vierge Marie face à une situation difficile à tout moment.

Qu'est-ce que la prière de protection ?

En ce temps d’incertitude, c’est légitime et compréhensible d’effectuer une prière de protection pour sa vie et la vie de ses proches. Seulement, à qui solliciter une protection ? Qui peut-on demander de protéger et en quoi cela consiste-t-il ? D’abord, comme toute prière, cet acte s’adresse à Dieu, le père tout-puissant, ou n’importe quelle divinité. On a également la possibilité de l’adresser à un médiateur comme les Saints, la Sainte Vierge Marie ou aussi le Seigneur Jésus Christ. En ce qui concerne la personne qu’on souhaite protéger, il pourrait s’agir des proches (parents ou enfants), mais chacun a aussi la possibilité de demander sa propre protection. Quoi qu’il en soit, ce rituel permet de se protéger de ses ennemis visibles et ennemis invisibles. Toutefois, on doit purifier l’âme et le cœur avant la pratique. Pour cela, on pardonne aux ennemis et ne garde aucune colère dans l’esprit et dans le cœur pour espérer mériter la miséricorde du Seigneur.

Avec quel saint faut-il prier pour la prière de protection ?

On demande à être protégé pour de nombreuses raisons. Comme exemple, on peut citer : une protection contre les ennemis humains, contre Satan ou contre la malchance. Pour chacune, on a une prière ou un psaume adéquat. Mais pas que, il y a un saint pour accompagner chaque lutte dans la vie ainsi qu’une procédure bien spécifique. Par exemple, pour une protection psychique et énergétique, on fait une prière avec Saint Michel Archange au cours d’une neuvaine. D’un côté, on retrouve aussi la prière du bouclier de vérité de saint Michel et le psaume de protection. On a le choix de les citer tous les jours ou pour un triduum ou encore pour une neuvaine. Mais la plus puissante de prières pour se protéger des ennemis visibles et invisibles est l’invocation à la Sainte Croix. Il suffit de porter sur soi le manuscrit de la prière pour cela. Mais on retrouve autant d’autres prières ou psaume destiné pour cet effet qui s’adressent au Saint-Père, à Jésus Christ ou autres saints.

Comment bien réaliser une prière de protection ?

Comme on le sait, une prière de protection s’adresse à une divinité comme le père de l’éternel, les saints ou la vierge Marie. Et on a la possibilité de choisir avec tels ou tels médiateurs priés. Mais le déroulement diffère selon ce dernier. Pour une prière avec Saint Michel Archange, une neuvaine s’impose. De même, on pratique une neuvaine si on se décide de faire l’invocation à la Sainte Croix.

Pour certaines prières, il faut le prononcer quotidiennement comme la prière de la Sainte Vierge Marie. Toutefois, il y a certains points communs comme le signe de croix du début et de la fin ainsi que l’invocation du Saint-Esprit. Entre autres, l’utilisation des bougies, d’un Chaplet, d’un livre permet d’optimiser la concentration. Des fois, il est recommandé de brûler des encens pour parfaire le conditionnement. Et selon chacun, on l’effectue à haute voix ou pas.

Les textes bibliques sur la prière

La plupart du temps, les gens ont tendance à mettre en question l’utilité des prières. Pourtant, Jésus Christ lui-même note son importance. C’est ce que Matthieu rapporte dans ses écritures dans le livre sacré. Jésus Christ a dit : « Tout ce que vous demanderez, avec foi, par la prière, vous le recevrez ». Mais pas que, d’autres versets dans le livre sacré stipulent la même chose comme ce qu’on voit dans le psaume, les actes et l’évangile. De plus, on y retrouve aussi qui prier, comment prier, etc. Pour l’être divin à adresser ses prières, les passages dans le psaume du livre sacré tel le 86 : 6 et 39 : 12 montres qu’on doit prier seulement Dieu. Le premier dit : « Éternel, prête l’oreille à ma prière, Sois attentif à la voix de mes supplications ! ». Et la seconde note : « Écoute ma prière, Eternel, et prête l’oreille à mes cris ! Ne sois pas insensible à mes larmes ! Car je suis un étranger chez toi, un habitant, comme tous mes pères. » Toutefois, on y apprend aussi qu’on pourrait prier par le Saint-Esprit et les Saints ainsi que la Sainte Vierge Marie.

Le lieu de prière idéal

On sait maintenant qu’on ne peut pas prendre à la légère une prière. Et cela va de même pour les lieux pour s’adonner à cette pratique divine. Afin de le déterminer, on doit savoir qu’une prière se présente sous deux formes selon son aspect, notamment public ou privé. Comme son nom l’indique, celle sous l’aspect public est le fruit d’une réunion en collectivité. Que ce soit dans une maison, dans une église ou autre lieu, on le classe ainsi tant qu’on retrouve un groupe de personnes. En ce qui concerne l’aspect privé, il s’agit du fruit d’une relation intime avec Dieu l’Éternel. La chambre est le lieu par excellence dans ce cas. Mais un autre endroit pourrait convenir s’il permet de tenir un tête-à-tête avec le Seigneur Dieu.

La relation entre la foi et la prière

La plupart des gens considèrent la foi et la prière comme deux pratiques similaires. La raison ? C’est parce qu’on a besoin de foi pour prier pour une vie meilleure. Et que cette dernière permettra de mettre en œuvre sa croyance. Pourtant, il faut savoir qu’elles ne se ressemblent pas à bien des égards. D’un côté, la foi se voit tel un acte de confiance. Elle permet aux croyants de se reposer dans les promesses du père tout puissant. Plus largement, elles poussent les chrétiens à mener une vie dans les certitudes des œuvres de Jésus Christ. Et quant à la prière, elle est connue tel un acte pour obtenir la bénédiction du Seigneur Dieu. Elle offre au croyant l’opportunité de communiquer avec lui. Toutefois, les deux sont complémentaires, car la prière exprime la foi. Et c’est ce qui les rend inséparables.

Dans la même catégorie